Si vous souhaitez mettre en place un bilan de compétences, il existe différents dispositifs de financement, autre que vos finances personnelles.

Nous vous expliquons tout ci-dessous !

 

Le FNE-Formation

Dans le cadre des conséquences économiques liées à la crise sanitaire du COVID-19, le dispositif FNE-Formation a été repensé afin de répondre aux besoins des entreprises en activité partielle et en activité partielle longue durée par la prise en charge des coûts pédagogiques.
Le FNE-Formation est accessible à toutes les entreprises qui ont des salariés en chômage partiel, par une simple convention signée entre l’entreprise et la Direccte ou après accord de prise en charge par un opérateur de compétences (OPCO).

 

Pour qui ?

Tous les salariés placés en activité partielle ou activité partielle longue durée (APLD) sont éligibles, indépendamment de leur catégorie socio-professionnelle ou de leur niveau de diplôme, SAUF les alternants. 

Quelles sont les modalités de prise en charge ?

La prise en charge de l’État passe de 100% à 70% (entreprises en activité partielle) ou à 80% (entreprises en activité partielle de longue durée – APLD.)
Le reste de la prestation doit être pris en charge par l’entreprise, ou par le bénéficiaire si désaccord de l’entreprise.
ATTENTION : Ces dispositions s’appliquent à tous les dossiers FNE-Formation déposés auprès de l’OPCO entre le 1ER novembre 2020 et le 31 décembre 2020. Les actions de formations doivent impérativement se terminer au plus tard le 30 juin 2021.

A qui adresser ma demande ?

C’est votre entreprise qui doit adresser une demande de financement à son OPCO ou à la Direcct. Ce dossier doit comporter :
1. une devis et un programme de formation
2. Une copie de la décision d’autorisation d’activité partielle
3. La liste des salariés concernés
 

Les financements traditionnels

Le CPF

Les OPCO

Le plan de compétences

Pôle Emploi

La Fonction publique

Le CPF

Le CPF c’est la méthode la plus simple pour mettre en place une formation ou un bilan de compétences. A l’exception de certains secteurs d’activité, nous possédons tous un Compte Personnel de Formation sur lequel est recensé la totalité du budget que nous avons cotisé en fonction de nos années de travail. 
Munissez vous de votre numéro de sécurité sociale et retrouvez toutes les infos sur votre compte formation!
Notre ministre du travail, Muriel Pénicault, dans le cadre de la loi « un avenir professionnel pour tous » a mis en place avec son équipe le financement CPF qui simplifie les prises en charge du Bilan de compétences.
Vous souhaitez vous faire accompagner mais ne savez pas comment faire ? 
Suivez le guide en vidéo !

Il existe, selon les profils, différentes utilisations du CPF, n’hésitez pas à cliquer pour en savoir plus :

Les OPCO

ANFH

Profession hospitalière

– Fonction publique –

Document à envoyer rempli par recommandé 
– Date de commission à respecter
Montant de la prise en charge

1 990 €

FIFPL/AGEFICE

Profession libérale

 
Documents à envoyer rempli par recommandé ou par mail
– Site FIFPL –

Montant de la prise en charge

1 500 €

VIVEA

Profession agricole

Demande de financement faite par l’organisme de formation en ligne
– Site Vivea –

Montant de la prise en charge

1 600 €

AFDAS

Intermittant

Document à envoyer rempli par recommandé ou par mail
– Site AFDAS –

Montant de la prise en charge

1 800 €

Le Plan de développement des compétences

Ce financement ne concerne que les salariés.
Le Plan de Développement des compétences remplace depuis le 1er janvier 2019 le Plan de Formation. Il contient l’ensemble des actions de formation proposées par l’employeur à ses collaborateurs. Il s’agit d’un document très important facilitant l’identification des actions de formation en faveur du développement des compétences.
L’accès à la formation est un droit.
La loi « Avenir professionnel » n’a pas modifié l’obligation de l’employeur d’assurer l’adaptation des salariés à leur poste de travail. Dans le cadre du plan sont inclus les bilans des compétences. 
La loi Avenir professionnel réserve uniquement aux entreprises de moins de 50 salariés la possibilité d’obtenir des opérateurs de compétences des financements pour la mise en œuvre de leur plan (pour les fonds légaux) qui viendraient à la suite d’un Bilan de compétences.

Pôle Emploi

pole-emploi
Pendant sa période de chômage, un demandeur d’emploi, indemnisé ou non, peut demander à son conseiller Pôle emploi de bénéficier d’un bilan de compétences.
Si ce dernier est adapté à ses besoins, il pourra être pris en charge en tout ou partie par la commission paritaire interprofessionnelle régionale (CPIR) ou par le CPF du bénéficiaire.
 
 

Fonction publique

Fonction publique d’Etat et Fonction publique territoriale : Le Bilan de compétences est financé par les crédits de formation continue.
L’acceptation de votre bilan dépend de l’acceptation de votre administration. Cette demande de financement doit être effectuée 30 jours avant le début du Bilan.
X
Add to cart