Il n’est pas évident de prendre du recul face à ses compétences professionnelles. En effet, quelles sont vraiment les compétences professionnelles ? Qu’est-ce que cela veut dire ? Pourquoi faire un bilan de compétences pour les identifier ? il y a beaucoup de tâches que vous faites mécaniquement sans les compter comme des compétences. Pourtant, elles en sont ! La plupart des fiches métiers font état des différentes compétences nécessaires pour pourvoir un poste et exercer un métier. Souvent, au regard du poste, on a tendance à penser que beaucoup des compétences demandées ne sont pas dans nos cordes, et pourtant !
Nous allons regarder de plus ce que sont les compétences professionnelles, comprendre quels sont les différents types de compétences et celles qui sont prisées par les recruteurs. 

Les compétences professionnelles, comment les définir ?

Les compétences professionnelles sont l’ensemble des savoir-être et des savoir-faire attendues d’un collaborateur dans une mission qui lui est confiée.
Ces aptitudes sont aujourd’hui divisées en deux : les SoftSkills, dit compétences douces, et les HardSkills, compétences dures. Plus nous avançons avec la technologie et l’évolution des équipes, des structures d’entreprises… Plus il est important de savoir définir de façon précise les différentes compétences.

Les compétences professionnelles sont une clé pour mettre en valeur et expliquer votre profil, expliquer pourquoi vous êtes celui qui est fait pour le poste. Les compétences professionnelles sont votre élément différenciant de tout un chacun. C’est pour cela qu’il est important de mettre en valeur ce que vous avez su développer au cours de votre vécu et de vos différentes expériences.

Nous allons regarder de plus près les différents types de compétences professionnelles.

Les différents types de compétences professionnelles

On distingue les types de compétences professionnelles en plusieurs catégories :

Les SofSkills qui sont les compétences qui s’attachent au savoir-être et au savoir-vivre. On les appelle communément les compétences comportementales ou transversales. Ces compétences sont mobilisables sur n’importe quel poste ou métier. Ces compétences s’apprennent tout au long de son développement personnel et de sa confrontation avec les autres individus.
Les HardSkills qui sont des compétences qui s’attachent au savoir-faire. Ce sont les compétences techniques requises pour l’occupation d’un poste. Ces compétences s’apprennent en formation, lors de stages, d’occupation de poste…

Depuis peu, nous avons vu l’émergence d’un nouveau terme, les “MadSkills”, qui s’attachent aux compétences développées lors des hobbies et autres loisirs pratiqués.

Pourquoi ces “compétences folles” intéressent ? Parce que l’on sait que les compétences développées lors d’un loisir ne sont pas “contraintes”. De plus, une activité de loisir peut faire développer de sacrés atouts : la pugnacité, la méticulosité, la précision, la rapidité…
En effet, si vous pratiquez un sport comme le tennis, vous pouvez développer un mental d’acier, un esprit stratégique et d’observation pour cerner les techniques de votre adversaire, de l’endurance et de la combativité pour aller chercher le point….
Si vous pratiquez la couture, vous allez renforcer un esprit créatif, de projection dans la finalité de votre création, un œil esthétique, une précision du piqué…

Ces compétences sont, de toute évidence, à valoriser lors d’une prise de poste ! Quelles sont les attentes des recruteurs vis-à-vis des compétences ? Quelles sont les compétences qui sont aujourd’hui les plus prisées et recherchées par les recruteurs ?

Quelles sont les compétences professionnelles prisées par les recruteurs ?

Aujourd’hui, les recruteurs ont besoin d’être rassurés. En effet, lorsque l’on intègre un collaborateur, le temps de la passation, de la formation … Prend du temps, de l’énergie et des ressources. Chaque société a à cœur que les intégrations se fassent le mieux possible, et que le profil recruté évolue harmonieusement avec l’équipe déjà sur place. Sur le papier, c’est joli, mais la réalité peut parfois être plus difficile. Le but est d’éviter le turn-over massif. Pour cela, les recruteurs vont avoir une grille de lecture préparée, des mots clés attendus…

Ils ont besoin que vous les rassuriez sur :
Vos HardSkills (savoir-faire), par votre maîtrise incontesté du poste, vous n’êtes pas novice et n’avez pas besoin d’être formé de 0
Vos SoftSkills (savoir-être), par votre capacité à vous intégrer dans une structure, au sein d’une équipe ou d’un environnement
Vos MadSkills (savoir-hobbies), par ces petits plus qui vous aideront à affronter des situations bien précises.

Aujourd’hui, les compétences les plus recherchées en terme de savoir-être sont :

  • La bienveillance
  • L’adaptabilité
  • L’intelligence émotionnelle
  • La résolution d’un problème
  • L’autonomie
  • L’empathie
  • La créativité
  • Le sens de l’organisation

Bien sûr, selon les spécificités des entreprises et des métiers, il peut y en avoir d’autres 🙂
N’hésitez pas à vous renseigner sur les valeurs de l’entreprise ou de la personne que vous rencontrerez pour concrétiser votre projet. N’hésitez pas à poser des questions en rapport avec ces compétences par exemple pour savoir comment cela se passe dans la structure au niveau des rapports humains.

En conclusion, oui, les recruteurs recherchent aujourd’hui des profils bien précis. Simplement, gardez en tête que les entretiens que vous passez sont aussi et avant tout des rencontres ! Soyez authentiques et vrais avec vous-même pour ne pas vous mettre en mauvaise posture !

X
Add to cart