Elles sont 6 fondamentales. Chaque jour nous les expérimentons, nous les ressentons, nous les exprimons…Elles sont souvent opposées à la raison, favorisant une perte de contrôle. Elles sont parfois inconfortables et nous ne savons pas y répondre. Elles arrivent sans crier gare.

Nos expressions et notre gestuelle les trahissent… Ce sont les émotions !

Depuis les années 1980, les émotions sont un sujet à part entière ou les psychologues, neurologues et spécialistes actualisent régulièrement les découvertes. On estime aujourd’hui à 15% le pourcentage de la population qui a du mal à exprimer ce qu’elle ressent, à communiquer ses émotions ou encore celles des autres, et ce sans troubles psychiatriques ou neurologiques. 

De l’émotion à l’intelligence émotionnelle, nous allons dans cet articles comprendre ce que sont les émotions, comment faire pour ne pas les subir au travail et développer quelques techniques (lors de coaching professionnel par exemple) afin de se détacher des émotions au travail.

Qu’est-ce que les émotions ?

Une émotion est une réaction face à un stimuli extérieur. Il peut être d’ordre situationnel, humain, ou encore en rapport avec un lieu. Elle est une solution biologique de notre corps aussi vitale que la respiration ou encore le sommeil. 

Pourquoi ? Parce qu’elle s’assure que vous veillez à satisfaire vos besoins. 

“Un cerveau, ça ne sert pas à penser, ça sert à agir”. Henri Laborit. Notre cerveau prend des décisions qui nous font agir. Agir pour respecter nos besoins, notre intégrité, notre libre arbitre. 

Lorsqu’une émotion apparaît, elle vient nous rappeler  qu’un de nos besoins n’est pas respecté, on n’y répond pas. 

Par exemple, une émotion de colère vient exprimer un besoin de changement alors qu’une émotion de peur exprime un besoin de protection. 

Un individu mettra 25 années pour construire son schéma émotionnel : Ancrer un habitus de réaction selon les émotions ressenties. On estime en effet qu’un individu est susceptible au cours de ses 25 premières années de rencontrer quasiment toutes les situations pouvant lui générer des émotions de types différentes. 

Une fois la situation expérimentée et l’émotion éprouvée, le cerveau enregistre la réaction afin de fonctionner en pilote automatique et réagir avec ce qu’il connaît.

Comment faire pour se détacher de ses émotions au travail ?

Les émotions font parties intégrantes de nous et sont utiles à notre bien-être. Elles nous maintiennent en vie et nous aident à nous respecter. Se détacher des émotions nous rendrait placides, factuels et certainement dangereux à long terme. 

S’ il n’y avait pas de peur par exemple, nous ne serions pas en capacité de survivre longtemps car la peur nous apprend à faire attention. S’il n’y avait pas de tristesse il ne pourrait pas y avoir de compassion ,de compréhension, d’humanité… Si il n’avait pas de joie, il n’y aurait pas de fulgurance, de volonté de créer, de partager. S’il n’y avait pas de colère, il n’y aurait pas de possibilité de s’améliorer, de changer, de niac… Et ainsi de suite ! 

Si nous ne pouvons pas nous détacher des émotions, qui sont vitales, nous pouvons en revanche mieux les vivre en les accueillant et surtout en les comprenant. 

Nous sommes responsables de ce que nous ressentons, de par notre prisme, notre vécu, notre carte de vie. Ce n’est pas toujours confortable, mais ces émotions nous poussent à agir pour que nous soyons mieux. 

L’écueil dans lequel il ne faut pas tomber, c’est la pensée obsessionnelle. 

La pensée va se superposer à une réalité et va entériner, amplifier ce que vous êtes en train de vivre. Le propre d’une pensée ruminatoire, c’est de se teinter de pessimisme, de scénarios catastrophes et anxiogènes. Les pensées nous empêchent d’être dans le présent. Il faut garder en tête que les pensées peuvent simplement passer sans que nous choisissons de s’y accrocher. 

Les différentes techniques pour se détacher de ses émotions au travail

Nos conseils pour mieux vivre les émotions au travail sont : 

  • D’identifier les contextes qui vous font ressentir des émotions
  • Regarder la nature de ces émotions, est-ce de la tristesse, de la joie…
  • Sont-elles mixées ? Anxiété (peur+tristesse) Jalousie (Peur, colère, tristesse)…
  • Quel est le besoin qui se cache derrière ? 
  • Quelles sont les actions que je peux mettre en place pour répondre à ce besoin ?(dialogue, changement d’attitude, rester dans le factuel, écrire…)

L’émotion vous fait aller dans votre justesse, dans votre alignement. Comprendre pourquoi elle se présente et y répondre vous permettra d’être mieux. Certaines émotions, comme la tristesse, font parfois partie d’un processus de guérison (ex : deuil). Vous ne pouvez que laisser vivre cette émotion et l’accueillir pleinement, même si elle est inconfortable. Elle fait partie du processus de guérison. 

Ensuite vous pouvez agir au niveau physiologique avec le yoga qui va vous permettre de vous centrer, la méditation qui va muscler votre mental et vous aider à ne plus être embrumée par vos pensées, le sport qui va vous aider à être mieux dans vos baskets. 

Les émotions sont donc vitales pour tout un chacun et il est important qu’elles s’expriment pour vous amener à évoluer. La principale technique pour mieux les vivre est de les comprendre. 

Les émotions sont donc un processus vital qu’il ne convient ni de chasser ni de gommer mais de comprendre. Elles nous indiquent qu’il faut agir. Pour mieux les vivre, il existe de nombreuses techniques. Chez ABCP Compétences, nous avons mis en place un module d’accompagnement sur les émotions. Ce module initiatique donne des clés pour mieux accompagner ce processus chimique et moins le subir. N’hésitez pas à nous contacter pour en savoir plus.

X
Add to cart